Hamadan

Hamadan 

ou Hamedan est une ville d’Iran et la capitale de la province du même nom ; c’est l’ancienne capitale de la Médie sous le nom d’Ecbatane. Hamedan était un point de passage obligé pour les routes commerciales entre la Mésopotamie et le reste de l’Iran.

 

La ville abrite le tombeau d’Avicenne et le mausolée qui abrite censément les :

 

  • Tombes d’Esther et de Mardochée ce qui en fait un haut lieu de pèlerinage pour les Juifs d’Iran.
  • Mausolée d’Avicenne.
  • Mausolée de Baba Taher.
La Tombe d’Esther et de Mardochée

La Tombe d’Esther et de Mardochée (ou Morde’hai) est située à Hamadan, en Iran. ,  elle est le lieu de pèlerinage le plus important pour les Juifs dans le pays.

Le centre de pèlerinage le plus important des juifs en Iran. Hamadan. Esther né Hadassah, est l’héroïne éponyme du livre biblique d’Esther.

Selon la Bible, elle était une reine juive d’Assuérus le roi de Perse. Alors qu’Assuérus était traditionnellement identifié avec Xerxès I  au temps de l’empire achéménide, de nombreux historiens pensent  maintenant qu’Esther était aussi la reine de Perse, sous un règne plus tard, en Perse, à l’époque de l’empire sassanide.

Son histoire est  la base pour la célébration de Pourim dansla tradition Juive.Hamadan est également mentionné dans le livre biblique d’Ezra comme étant le lieu où a été trouvé un rouleau donnant aux Juifs la permission du roi Darius de reconstruire le temple à Jérusalem.

Son ancien nom d’Ecbatane est utilisé dans le texte Ezra. Comme il était situé presque à 1 km au-dessus du niveau des mers, c’était un  endroit parfait pour conserver les parchemins en cuir ..( Ktav yad)
Mausolée d’Avicenne
Avicenne, ou Ibn Sina, né le 7 août 980 à Afshéna, près de Boukhara, faisant partie de la province de Khorasan Grand Khorasan (actuellement en Ouzbékistan) et mort en juin 1037 à Hamadan est un philosophe, écrivain, médecin et scientifique médiéval persan. Il s’intéressa à de nombreuses sciences, notamment l’astronomie, l’alchimie, la chimie et la psychologie.
Ses disciples l’appelaient Cheikh el-Raïs, prince des savants, le plus grand des médecins, le Maître par excellence, le troisième Maître (après Aristote et Al-Farabi). Plusieurs théologiens musulmans de son ère comme Al-Ghazali, Ibn Taymiyya, Ibn Al-Qayim et Al-Dhahabi ont affirmé qu’il était de croyance irreligieuse.
Mausolée de Baba Taher

Baba Taher surnommé Oryan (en français « nu »), Baba Taher, également transcrit Baba Tahir, est un grand soufi et poète iranien du xie siècle. Il est né, mort et enterré à Hamadan.

L’Esharat (Les indications) de Baba Taher, écrit en arabe comprend les aphorismes qui lui sont propres.

Par leurs reflets mystiques et amoureux, ses quatrains lyriques sont populaires pour leur impressionnante beauté. Ses quatrains ont été chantés à l’origine en dialecte de Pahlavi, mais ils ont pris leur forme lure, kurde et persane contemporaine au cours du temps.

 

 

 

 

You may also like...

Popular Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *